Avalanches : appel à une grande prudence
Crédit photo : jacky73490 / Pixabay

Avalanches : appel à une grande prudence

Ces prochains jours, il va faire beau et doux, et vous aurez peut-être envie de profiter des beaux paysages de la haute montagne. Mais prenez garde aux avalanches.

Depuis le début de la saison hivernale, les avalanches ont déjà tués 16 pratiquants de la montagne dans les différents massifs français, dont 3 dans les Hautes-Alpes, dans le secteur du Lautaret, le 22 décembre, puis le 24 janvier et ce dimanche 31 janvier où un Grenoblois de 59 ans a été mortellement enseveli dans une importante coulée dans le couloir du Goulet entre le col du Lautaret et le Pic Blanc.

À titre indicatif, le nombre moyen de morts en avalanche au cours des dix derniers hivers est de 26, avec d’importants écarts d’une saison à l’autre, de 12 l’année dernière, jusqu’à 45 en 2015. Cette année là, 6 randonneurs ont péri dans une avalanche à Ceillac en janvier, et 7 alpinistes sont mort en septembre lors de l’ascension du Dôme des Écrins.

Le ski de randonnée, activité à risque

D’une manière générale, ce sont les skieurs de randonnées qui paient le plus lourd tribut aux avalanches. Or cet hiver, l’activité est en expansion pour cause de non-ouverture des remontées mécaniques, mais beaucoup de pratiquants utilisent les itinéraires proposés au sein des domaines skiables. Écoutons à ce sujet le major Arnaud du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM) à Briançon et Christophe Kern, guide de haute montagne au Pays des Écrins.

Avant de s’aventurer, la première étape est de s’informer sur la météo, grâce au BRA. On retrouve Christophe Kern.

Une période plus stable, cela veut dire un risque inférieur ou égal à 3. Malgré tout, cet hiver, le manteau neigeux n’est pas bon, comme l’indique le major Arnaud.

Être vigilant sur le terrain, cela veut dire choisir les bons itinéraires, en fonction par exemple de la configuration des pentes et de leurs orientations, comme l’indique Christophe Kern.

Et si malgré toutes les précautions, le drame survient, il vous faudra agir efficacement pour sauver la personne prise dans l’avalanche. Voici les conseils du major Arnaud.

Pour vous préparer au mieux, des ateliers « Connaissance de la neige et prévention des avalanches » sont organisés régulièrement. C’est par exemple le cas :

– au Pays des Écrins jusqu’à vendredi. Le prêt du kit DVA+pelle+sonde est compris dans le prix d’inscription de 80 euros, il vous faut venir avec raquettes ou skis de randonnée ;

dans le Queyras pendant les vacances scolaires.