Bientôt un retour à 90 km/h ?

Bientôt un retour à 90 km/h ?

Le passage aux 80 km/h sur le réseau secondaire c’était il y a un an, et de nombreux départements, dont celui des Hautes-alpes, avaient manifesté leur mécontentement face à cette mesure. Depuis, le gouvernement a annoncé vouloir permettre aux présidents de ces territoires de relever la vitesse à 90km/h, mais sur leurs routes départementales uniquement.

Les panneaux de signalisations vont-ils de nouveau être modifiés sur les routes haut-alpines ? Rien n’est moins sûr pour l’instant. Le sujet a été abordé en séance plénière du conseil départemental vendredi 12 juillet, et la majorité ne semble pas enthousiaste. Le président, Jean-Marie Bernard, parle seulement d’une demi-victoire, tandis que Marcel Cannat, conseiller de Guillestre, et Arnaud Murgia, de Briançon, s’inquiètent d’un département à deux vitesses.

jm bernard m cannat a murgia retour 90kmh

Dans le cas d’un retour à 90 km/h, les élus consulteraient le conseil départemental de la sécurité routière.

Pascale Boyer, élue d’opposition au département et députée LREM, s’interroge sur les motivations de la majorité, et ne manque pas de faire réagir Arnaud Murgia.

p boyer a murgia retour 90kmh

Selon le ministre de l’intérieur, la modification de la vitesse maximale à 80 km/h aurait permis d’épargner 2016 vies en un an. Certains départements, tels que la Seine-et-Marne et l’Essonne, ont d’ores-et-déjà annoncé qu’ils relèveront la vitesse sur certaines portions de leur routes.

L’amendement qui autorise les départements à remonter à 90km/h a été adopté à l’assemblée nationale dans le cadre du projet de loi mobilités. Une loi qui doit être de nouveau débattue à l’assemblée début septembre.

Fermer le menu