Briançon : après 12 ans de gauche, la sous-préfecture des Hautes-Alpes bascule à droite

Briançon : après 12 ans de gauche, la sous-préfecture des Hautes-Alpes bascule à droite

A Briançon, le maire sortant Gérard Fromm tire sa révérence après deux mandats à la tête de la deuxième plus grande ville du département, il cède la place à Arnaud Murgia, qui l’emporte au second tour haut-la-main.

C’était un des résultats très attendus de ce second tour des élections municipales. Trois listes étaient en lice pour le second tour à Briançon. Celle du maire sortant Gérard Fromm qui s’est allié avec la liste conduite par Romain Gryzka, avec la nuance politique « Divers ». Plus à gauche, la liste Briançon Citoyenne était emmenée par Aurélie Poyau, ancienne première adjointe, et enfin de l’autre côté de l’échiquier politique, Demain Briançon, Liste d’Union de la Doite, dirigée par Arnaud Murgia. C’est ce dernier qui l’a emporté haut-la-main au second tour, avec 49 % des voix exprimées, contre 30,7 % pour Gérard Fromm et 20,27 % pour Aurélie Poyau. Arnaud Murgia s’est présenté hier soir devant les briançonnais.

25 sièges du conseil municipal reviennent donc à la liste d’Arnaud Murgia, 5 à la liste de Gérard Fromm, et 3 à Briançon Citoyenne.

Gérard Fromm tire donc sa révérence, il a annoncé qu’il ne participerait pas à l’opposition. « j’arrive au bout de ce que j’ai eu à faire », « les jeunes troupes montantes feront leur travail », « ils apprendront à se battre et à construire » indique le maire sortant, qui a siégé 18 ans dans l’opposition et 12 ans comme maire.

Hier soir, Gérard Fromm a salué l’équipe et le personnel qui l’ont accompagné durant toutes ces années.

« La Gauche n’est pas morte » assure pourtant Gérard Fromm, qui pointe le fait qu’en additionnant le score de sa liste à celui de Briançon Citoyenne, la gauche capitalise un très léger avantage sur Arnaud Murgia, 2 % exactement.

Mais quelle signification politique aurait eu une telle alliance ? Aurélie Poyau, tête de liste de Briançon Citoyenne donne un élément de réponse : pour elle, la fusion de la liste de Gérard Fromm avec celle de Romain Gryzka avait éloigné leur centre de gravité trop loin de la gauche.

A l’inverse, Gérard Fromm estime que depuis un certain temps, Romain Gryzka cautionnait sa politique. Il justifie le choix de cette fusion.

Enfin Aurélie Poyau a confirmé hier soir qu’elle jouerait un rôle dans l’opposition ? D’autre part, elle souhaite que Briançon Citoyenne soit active en dehors des conseils municipaux.