CHRONIQUE DU GEEK

n°62 : Les lois fondamentales de la stupidité