Cote du lac de Serre-Ponçon, faut-il s’inquiéter ?

Cote du lac de Serre-Ponçon, faut-il s’inquiéter ?

777,49 mètres : c’est la cote maximale qu’a atteint le lac de Serre-Ponçon depuis le début de l’été, c’était le 11 juillet. Depuis, la tendance est à la baisse, avec 777,14 mètres actuellement. Un niveau bien en dessous des espérances des professionnels du tourisme nautique, qui auraient aimé pouvoir profiter de trois mètres d’eau supplémentaires. D’autant plus que la baisse va très probablement se poursuivre, sauf été très pluvieux.

Même si le niveau maximal du lac est de 780 mètres, c’est la cote de 775 mètres qu’EDF, qui exploite le barrage, est tenu d’atteindre pour la période estivale, ce qui a été réalisé le 22 juin. L’entreprise s’y est engagé dans le cadre d’une convention passée avec le SMADESEP, le syndicat mixte d’aménagement et de développement de Serre-Ponçon.

Pour expliquer ses difficultés à remplir la retenue au maximum, EDF mentionne trois causes :

– un faible enneigement cet hiver,

– un printemps peu pluvieux, en particulier le mois de mai, le plus sec depuis 1964 selon l’entreprise,

– et un début d’été caniculaire qui a nécessité beaucoup de débit sortant pour irriguer les cultures en aval.

Un cumul de facteurs défavorables pour une année exceptionnelle, selon Victor Berenguel, président du SMADESEP.

Selon Victor Berenguel, la volonté du département de prendre part à la gestion du barrage de Serre-Ponçon au travers d’une SEM hydro-électrique, une société d’économie mixte, est une bonne nouvelle. Cela pourrait permettre de réellement prendre en compte le tourisme dans l’exploitation de l’ouvrage, et donc de favoriser un niveau plus haut l’été.

Une véritable machine économique effectivement, puisque le lac de Serre-Ponçon attire 40 % des touristes hauts-alpins pendant l’été.

Du côté des socio-professionnels l’inquiétude est déjà là. On n’observe pas encore de désagrément pour les activités nautiques, mais la saison de navitation sera probablement raccourcie. Ecoutons l’analyse de Thierry Allamanno, le directeur du Club Nautique Alpin, joint ce matin (samedi) au téléphone.

Bien sûr dans ce contexte la météo va jouer un rôle essentiel. Et un bon épisode pluvieux serait le bienvenu.

Cet article a 1 commentaire

Les commentaires sont fermés.

Fermer le menu