Hautes-Alpes : de nouvelles restrictions pour retrouver une “situation normale avant l’hiver”

Hautes-Alpes : de nouvelles restrictions pour retrouver une “situation normale avant l’hiver”

Dans les Hautes-Alpes, des restrictions à l’échelle départementale ont été activées par arrêté préfectoral, mardi 20 octobre pour enrayer la propagation du virus. Dans le briançonnais, l’évolution particulièrement importante de la situation épidémique pourrait déclencher des mesures plus locales et plus fortes encore.

« Le sort du département est entre nos mains » , c’était les mots de conclusion de la préfète des Hautes-Alpes Martine Clavel en conférence de presse mardi 20 octobre.

Avec un taux d’incidence qui a plus que doublé entre le 13 et le 19 octobre, le virus enregistre sa plus forte progression depuis la première vague au printemps dernier. Si la situation dans les hôpitaux n’est pas alarmante pour le moment, la hausse du taux d’incidence conjugué à l’augmentation du taux de positivité sur les personnes testées font peser un risque sur ces établissements qui ont relancé un protocole pour augmenter leur capacité en lits de réanimation. Actuellement 15 des 20 lits de réanimation du département sont occupés, dont 7 par des patients atteints du coronavirus.

Des données qui selon la préfète Martine Clavel justifiaient de nouvelles restrictions. Le port du masques, déjà obligatoire à proximité des écoles, marchés, foires et point d’embarquement des transports collectifs, est désormais imposé aussi à proximité de tous les commerces et établissements recevant du public, autant dire qu’il est implicitement obligatoire dans tous les centres-villes du département.

Autre mesure, sur la voie publique, pour éviter les attroupements, la diffusion de musique est à présent interdite, de même que la consommation d’alcool après 22h, au motif « [qu’un] certain niveau d’alcoolisation nuit au respect des mesures barrières »

Enfin, et cette limitation sera dure à digérer pour les professionnels, la fermeture anticipée des restaurants et débits de boisson à partir de 22h sur le département, et dès 21h à Briançon. « Je vais être ferme sur ce sujet » a averti la préfète des Hautes-Alpes, « après une mise en demeure ce sera la fermeture administrative ». Martine Clavel assure que ces mesures ont été élaborées en concertation avec les maires, qui ont été consultés, et « sont aussi sur la même longueur d’onde ». Des mesures qui doivent permettre de répondre à deux objectifs.

A deux mois des vacances d’hiver, le pari d’une inversion de la courbe est donc lancé.

Trop récemment enclenchées pour permettre le recul nécessaire, ce nouveau type de restrictions n’a pas encore fait ses preuves ailleurs en France, sur sa capacité à enrayer la propagation du virus. Pour quantifier l’efficacité de ces restrictions il faudra compter plusieurs semaines, indique le docteur Guylène Baghioni, déléguée départementale de l’ARS PACA.

L’arrêté pris hier au niveau départemental court pour 4 semaines, mais dès aujourd’hui le Comité de Défense et de Sûreté National doit trancher sur d’éventuelles mesures spécifiques à Briançon, où le taux d’incidence est de 722/100 000 habitants, c’est trois fois plus qu’à l’échelle départementale.

Jusqu’à présent, le couvre feu n’a été activé que dans des métropoles, ce qui pourrait peser dans la balance, néanmoins « l’option est bien sur la table » a précisé la préfète.

Situation épidémiologique au 19 octobre :

Dans les Hautes-Alpes :
- 34 personnes hospitalisées de la Covid 19
- dont 7 patients en service de réanimation
- 75% de taux d'occupation des lits de réanimation (toutes pathologies confondues)
- 27 décès de Covid 19 depuis le début de la crise sanitaire
- 22 clusters actifs dans le 05 dont 3 en établissement médico-sociaux

Au 13/10 :

Taux d'incidence :
Département : 151 /100 000
Gapençais : 80 /100 000
Briançonnais : 300 /100 000

Taux positivité :

Département : 11%
Briançonnais : 15%
Gapençais : nc


Au 19/10 :

Département : 237 /100 000
Briançonnais : 722 /100 000 (dont 600 /100 000 chez les + de 75 ans)
Gapençais : 180 /100 000
 
Taux positivité :
Département : 15,8%
Briançonnais : 21%
Gapençais : nc