La salamandre de Lanza : curieux amphibien de la vallée du Guil

La salamandre de Lanza : curieux amphibien de la vallée du Guil

La vallée du Guil abrite un mystérieux amphibien unique en France : la salamandre de Lanza. Elle ressemble beaucoup à sa cousine la salamandre noire, qui vit aussi dans les Alpes, mais elle est un peu plus grande, avec une tête plus aplatie. Décrite pour la première fois en 1988, la salamandre de Lanza a été étudiée dans les années 90. Le Parc Naturel Régional du Queyras continue aujourd’hui de s’y intéresser. Anne-Laure Bonato, technicienne au parc, nous explique l’intérêt que représente cette espèce.

Une étude est en cours pour estimer les effectifs de la salamandre de Lanza, en Italie et en France, avec un protocole bien précis que décrit Anne-Laure Bonato.

Précisons que ces petits animaux, une quinzaine de centimètres, s’accommodent visiblement très bien de la puce qui leur est injectée. En plus de vivre plus de 3 décennies, la salamandre de Lanza bat d’autres records, notamment en termes de reproduction.

L’amphibien devrait continuer à vivre dans de bonnes conditions, puisqu’il n’a pas de prédateur connu. La seule perturbation qu’il pourrait connaître concernerait son habitat. Celui-ci est bien protégé contre les aménagements humains, mais reste vulnérable au réchauffement climatique.

Les témoignages d’Anne-Laure Bonato ont été recueillis par Elie Ducos.

nb : un programme de suivi a débuté en 2015 avec des études scientifiques mais aussi la participation du grand public. Dans le cadre de ce suivi tout un chacun peut remonter ses observations au Parc Naturel Régional du Queyras en remplissant ce document.

Pour en savoir plus :

https://www.pnr-queyras.fr/mieux-connaitre-la-salamandre-de-lanza/
Fermer le menu