Lancement du Conseil municipal des jeunes à Embrun

Lancement du Conseil municipal des jeunes à Embrun

Le 10 mars 2021, était lancé à Embrun le Conseil municipal des jeunes. La RAM est allée à la rencontre de ces nouveaux acteurs de la vie politique embrunaise.

À Embrun, le Conseil municipal des jeunes est lancé. Le 10 mars, était organisée une présentation entre le conseil municipal de la commune et les jeunes choisis pour siéger dans cette nouvelle instance, qui vise à faire participer la jeunesse aux projets menés par la commune.

Ils sont dix à avoir été sélectionnés : 6 filles et 4 garçons âgés de 11 à 23 ans. D’ici la fin du mois de mars, ils commenceront à travailler sur des projets qui seront soumis au Conseil municipal, comme l’explique Alexandre Didier, conseiller délégué à la jeunesse.

Pour ces jeunes, il s’agit donc de s’investir dans la vie de la commune en favorisant les échanges entre les jeunes et la Mairie. Pour Nina, 17 ans, il s’agit de porter la parole des jeunes.

Effectivement, certains d’entre eux y voient aussi l’occasion de découvrir le fonctionnement d’une municipalité, à l’image de Célia, 16 ans.

Écologie et culture

Les membre du Conseil municipal des jeunes ont également l’intention de défendre des projets plus en accord avec les besoins des jeunes Embrunais. On écoute à ce propos Félix, 12 ans.

Parmi les projets que ces jeunes souhaitent défendre dès le début de leur mandat, on retrouve majoritairement des projets visant à préserver l’environnement et à lutter contre la pollution. Julianne, 17 ans, aimerait notamment voir des composteurs à Embrun.

Pour d’autres, l’objectif sera de défendre des projets culturels. Comme Nina, qui aimerait voir naître un pass culture et loisir à l’échelle de la ville.

« Des idées nouvelles »

Tous en tout cas sont convaincus de ce qu’ils peuvent apporter à la commune. Pour Célia, il est primordial que les jeunes soient écoutés par la Mairie.

Dans deux semaines, le conseil municipal des jeunes se réunira pour la première fois. Ils pourront débattre de leurs idées, qui seront ensuite transmises à la commission jeunesse de la mairie. À charge ensuite pour elle d’étudier leur faisabilité financière, l’objectif étant que les jeunes voient leurs projets prendre forme d’ici la fin de leur mandat qui durera deux ans.