LES LIBRAIRES DANS LA TOURMENTE

LES LIBRAIRES DANS LA TOURMENTE

Le livre est-il un produit essentiel ? Les librairies peuvent-elles restées ouvertes pendant la période de confinement ? Ces questions ont occupé le devant de l’actualité ces derniers jours et malheureusement, vous le savez, le gouvernement a répondu NON. Voyons comment la situation est vécue dans les Hautes-Alpes.

Partons tout d’abord à Gap, à la rencontre, téléphonique, de Ken Morizot, gérant de la librairie La Loupiote depuis l’hiver 2013. Cette librairie, installée rue Jean Eymar est spécialisée en littérature jeunesse. Quand le local adjacent est devenu vacant, il y a trois mois, Ken Morizot a saisi l’occasion pour étendre son activité et créer une section généraliste et tout public. L’ouverture a eu lieu mercredi 28 octobre, et la fermeture le lendemain soir, pour cause de reconfinement.

Pour autant, Ken Morizot reste confiant, notamment grâce au soutien des lecteurs, avec qui La Loupiote s’efforce de rester en contact.

Voyons maintenant ce qui se passe pour la librairie Charabia à Embrun. La co-gérante Jessica Bouillant accuse le coup.

Et comme les autres librairies, Charabia n’a d’autres choix que de poursuivre son activité avec un système de commandes-retrait.

Les commandes se prennent par mail ou par téléphone. Alors pour vous donner quelques idées de lecture, voici quelques coups de cœur de Ken Morizot.

Voilà donc de quoi occuper vos moments confinés. Pour d’autres idées, vous pouvez aussi retrouver les Coups de Coeur d’Aurélien et Jessica dans les podcasts de la Ram