Les Orres : le maire appelle à une mobilisation “massive” pour sauver Noël dans les stations
La station des Orres. Crédit photo - "Agence Kros - Rémi Fabregue"

Les Orres : le maire appelle à une mobilisation “massive” pour sauver Noël dans les stations

Jeudi 3 décembre, journée nationale de mobilisation dans les stations de ski. C’est l’Association Nationale des Maires de Stations de Montagne qui la coordonne, elle veut obtenir un recul du gouvernement sur la fermeture des remontées mécaniques à Noël. Dans les Hautes-Alpes, plusieurs stations hébergeront des manifestations.

Des mannequins pendus aux télésièges pour symboliser la misère économique

A Puy-Saint-Vincent, le rendez-vous est donné à 14h sur le front de neige, des mannequins seront pendus aux télésièges pour symboliser la misère économique que pourrait engendrer la décision du gouvernement. Aux Orres, là aussi, un dispositif original est prévu.

Les Orres démontrent une nouvelle fois leur attachement au numérique et à l’innovation technologique. Sur le fond, la manifestation sera relativement classique. Mais sur la forme, écoutez ce que prévoit le président de la station Pierre Vollaire.

L’objectif est de produire des images chocs dans toute la France, pour tenter de faire mouche auprès du gouvernement, qui selon Pierre Vollaire ne mesure pas l’ampleur du sinistre que causerait la mise à l’arrêt des stations.

L’incompréhension est d’autant plus forte qu’une cellule inter-ministérielle travaillait depuis 4 mois sur des protocoles sanitaires – produisant parfois une dizaine de versions de quelques 65 pages – au moment où l’annonce du président est tombée. Pierre Vollaire s’étonne du traitement réservé aux stations de ski au moment où d’autres secteurs vont rouvrir leurs portes.

Sur ce point la préfète indiquait en conférence de presse que cette décision se justifiait plus par la forte concentration de personnes de provenances différentes que par la pratique du ski en elle-même. Concentration à la fois sur les pistes mais surtout dans les appartements – souvent exigus – dans lesquels la distanciation est difficilement applicable.

Le maire s’inquiète des risques liés à l’absence de personnel qualifié en montagne

Mais outre les conséquences économiques, le maire des Orres s’inquiète des risques liés à l’absence de personnel qualifié en montagne. En effet si la station connaît une fermeture des remontées mécaniques à Noël «  l’ensemble du personnel de la SEMLORE sera au chômage technique » indique Pierre Vollaire, mais cela n’empêchera pas les skieurs chevronnés de chausser les skis.

Le président de la SEMLORE a interpellé la préfète des Hautes-Alpes Martine Clavel à ce sujet.

« On est dans ce qu’on appelle le fait du prince » conclut Pierre Vollaire. Le gouvernement pénalise par une « décision arbitraire et discriminante » tout un secteur. « Il aura en charge de réparer le préjudice ainsi commis »

En attendant, Pierre Vollaire lance un appel massif à manifester aux Orres demain à 11h, pourquoi pas munis de skis.

Sur le même sujet :

https://c.ledauphine.com/societe/2020/11/25/non-les-stations-ne-seront-pas-fermees-a-noel-la-colere-de-l-elu-regional-gilles-chaber-macron-confinement-isere-haute-savoie-ain-hautes-alpes-savoiet