Quel plan de relance pour les Hautes-Alpes ?

Quel plan de relance pour les Hautes-Alpes ?

Écologie, compétitivité et cohésion des territoires, voici les trois grands axes retenus par le gouvernement pour son plan « France Relance ». Un plan suivi de près par la Chambre de Commerce et d’Industrie qui y voit une opportunité à saisir pour les Hautes-Alpes.

« Relance », « reconstruction », « modernisation », les analystes économiques ne sont pas tous d’accord sur le qualificatif à donner à ce plan. Mais quoi qu’il en soit – au grand désarroi des syndicats et élus de gauche – ce plan n’envisage pas la relance de l’économie par une politique de la demande, comme l’ont fait les États-Unis en signant des chèques pour les particuliers durant la crise sanitaire. France Relance est au contraire fortement tourné vers les entreprises. Le premier ministre Jean Castex parle d’un « keynésianisme de l’offre » , comprendre : une intervention de l’état dans l’économie pour développer l’offre des entreprises françaises.

Une occasion pour les territoires qui ont subit la délocalisation, la désindustrialisation, d’impulser de nouvelles dynamiques locales. Pour les Hautes-Alpes, voici ce qu’imagine la Chambre de Commerce et d’Industrie 05 sur le premier volet du plan, l’écologie, présidée par Eric Gorde.

Sur l’axe « compétitivité », la CCI entend tirer partie du plan France Relance pour consolider deux démarches déjà engagés.

Des filières de formation au numérique

Autre piste, sur le volet « cohésion des territoires », Eric Gorde rappelle que le département souffre d’un déficit de formation post-bac, et évoque le numérique comme secteur clé pour le développement du département.

Sur ce point, un frein reste à lever, celui du débit numérique. Ceci étant, la fibre est en cours de déploiement sur les Hautes-Alpes et le plan de relance prévoit un e enveloppe pour l’accélérer au niveau national.

Tout l’enjeu de cette relance réside dans une bonne coordination entre les acteurs pour « ne pas partir dans toutes les directions à la fois » insiste Eric Gorde. La compétence économique se répartit principalement entre la Région, les Communautés de communes et d’agglomération et l’Agence de Développement. Le président de la CCI 05 conclut  « Il faut qu’on soit tous dans une cohérence et une stratégie unifiée, chacun à sa place ».

Le site de la Chambre de Commerce et d’Industrie : http://www.hautes-alpes.cci.fr/