Retraites des agriculteurs : mieux, mais pas assez

Retraites des agriculteurs : mieux, mais pas assez

Si la réforme des retraites étaient au cœur des débats l’année dernière, le sujet est passé sous silence avec la crise du Covid-19. Pourtant, les choses avancent tout de même au niveau de la Chambre des députés qui a validé la semaine dernière une réforme sur les retraites d’agriculteurs.

En effet, l’Assemblée Nationale a voté à l’unanimité la proposition de loi concernant la revalorisation des pensions de retraites agricoles. Si la majorité se félicite d’une telle avancée, censée « mettre fin à une inégalité qui frappe le monde rural », il n’est pas certain que cette réforme parvienne à remédier à la situation précaire des agriculteurs retraités.

La principale mesure annoncée est de porter le niveau de la retraite à 85% du SMIC, soit un revenu de 1025€ nets mensuels.

Bruno André de la FDSEA 05 s’exprime à ce propos et parle de la précarité liée à la retraite dans ce milieu.

Bruno André souligne que cette réforme s’annonce plutôt comme une bonne nouvelle, mais qu’il faut aller plus loin pour réellement améliorer la condition des agriculteurs.

Et ce problème de revenus a également des conséquences sur la pérennité des exploitations agricoles.

On écoutait Bruno André de la FDSEA des Hautes-Alpes.