Route du Pas de l’Ours : le chantier avance au pas
Chantier de la route du Pas de l'Ours

Route du Pas de l’Ours : le chantier avance au pas

Au printemps 2018, la route dite du Pas de l’Ours, dans le Haut-Guil, était définitivement fermée, isolant les villages d’Abriès et Ristolas. En cause, un glissement de terrain qui a détruit la chaussée. Depuis presque un an, le département a engagé d’importants travaux, mobilisant entre 50 et 70 personnes, pour construire une nouvelle route sur le versant opposé. En attendant son ouverture, les véhicules empruntent une autre voie provisoire, en alternat. Le chantier de la nouvelle route avançait bien jusqu’à présent, d’après le département, jusqu’à deux difficultés qui ont vu le jour ces dernières semaines. La première contrariété est d’ordre technique. Elle concerne la paroi cloutée dite « 2090 », à proximité d’Abriès, qui mesure 250 mètres de long pour 30 de haut. Explications avec Marcel Cannat, vice-président du département en charge des routes.

La deuxième difficulté est administrative. On retrouve Marcel Cannat.

La récupération des matériaux du torrent du Peynin coûterait 400 000 € supplémentaires au département. La procédure est en cours pour que l’État autorise ou non ce prélèvement, avec notamment une enquête publique actuellement. Le verdict devrait tomber mi-septembre. En attendant, les entreprises risquent d’être arrêtées. Cette situation entraîne un retard du chantier, ce qui inquiète Marcel Cannat.

À cause de ces aléas, Marcel Cannat se refuse à toute prévision de fin des travaux.

En attendant, une solution pour circuler au niveau du Pas de l’Ours pendant l’hiver est à l’étude. Une chose est sûre, la route provisoire sera fermée. Selon Marcel Cannat, « il est inimaginable de faire passer les véhicules cet hiver à cet endroit ».

Plus d’infos sur le chantier de la route du Pas de l’Ours :

https://www.hautes-alpes.fr/5524-route-du-pas-de-l-ours.htm 
 https://www.ram05.fr/wordpress/parole-donnee-a-4/ 
Fermer le menu