La transhumance bientôt classée à l’UNESCO ?

La transhumance bientôt classée à l’UNESCO ?

Le début de la saison estivale s’accompagne, pour les bergers, du rituel de la transhumance. Mais cette année est particulière, car le 2 juin, les savoir-faire et pratiques de la transhumance ont été reconnus comme faisant partie du patrimoine culturel immatériel en France.

Cette reconnaissance s’inscrit dans une démarche portée par le Collectif des Races locales du Massif qui vise à inscrire les pratiques françaises liées à la transhumance au Patrimoine culturel et immatériel de l’humanité de l’Unesco. La transhumance pratiquée en Autriche, Grèce et Italie y figure depuis l’année dernière.

Guillaume Lebaudy, à la coordination scientifique et patrimoine de la Maison du Berger, un centre d’interprétation des cultures pastorales alpines géré par la Comcom du Champsaur-Valgaudemar, nous donne quelques précisions sur cette activité de transhumance.

Cette inscription à l’inventaire national du patrimoine culturel et immatériel national est ainsi une bonne nouvelle pour le pastoralisme français, et permet de revaloriser cette pratique séculaire.

Par ailleurs, cette démarche permet de soutenir une activité qui a parfois été menacée, mais aussi d’apporter un regain d’attention au secteur de l’élevage qui en aurait bien besoin.

On espère donc que cette démarche aboutira à cette reconnaissance internationale ; le dépôt de candidature à l’ UNESCO se déroulera en mars 2022.

L’interview de Guillaume Lebaudy plus en longueur dans nos Focus de la Rédaction :

https://www.ram05.fr/wordpress/focus-de-la-redaction-11/

La Maison du Berger :

http://maisonduberger.com/

La transhumance en Autriche, Grèce et Italie classée à l’UNESCO :

https://ich.unesco.org/fr/RL/la-transhumance-deplacement-saisonnier-de-troupeaux-le-long-des-routes-migratoires-en-mediterranee-et-dans-les-alpes-01470?RL=01470