Fermeture de la centrale à charbon de Gardanne d’ici 2021

Fermeture de la centrale à charbon de Gardanne d’ici 2021

Le gouvernement affirme vouloir fermer les centrales à charbon d’ici 2022, 2024 dans le pire scénario. La centrale de Gardanne ne fait pas exception et sa fermeture est prévue au 31 décembre 2021.

Cette décision est saluée par France Nature Environnement PACA, qui rappelle toutefois dans un récent communiqué que la question sociale doit être traitée au préalable, fait remarquer Pierre Aplincourt, de France Nature Environnement.

D’autre part, le projet en cours de conversion de cette centrale charbon en centrale à bois, est pour Pierre Aplincourt une grave erreur de calcul. Selon lui, une centrale biomasse de cette envergure présentera un faible rendement, 35 %, une émission importante de particules fines et de CO2. Enfin il rappelle que dans un premier temps 50 % du bois consumé, soit 400 mille tonnes, devront être importés du Brézil.

Pierre Aplincourt voit dans cette fermeture l’occasion d’impulser une nouvelle dynamique verte à la ville, à travers une démarche globale. Pour y parvenir, des associations de riverains et de protection de l’environnement ont remis au préfet de la région PACA et au préfet des Bouches-du-Rhône une proposition de projet de territoire. Maintenant, France Nature Environnement appelle l’état à se pencher sur la question.

A savoir que la centrale de Gardanne a été rachetée le 4 juillet par EPH, groupe accusé par les organisations environnementales de faire sa fortune en rachetant des centrales charbon à bas prix, et en prolongeant leur durée de fonctionnement.

Aussi, Cécile Marchand de l’ONG Les Amis de la Terre, s’inquiétait, dans un article du quotidien Le Monde, que la disposition législative sur la fermeture des centrales à charbon soit « très floue » et « laisse à EPH toute marge de manœuvre pour prolonger la durée de vie des centrales ».

Fermer le menu