Hautes-Alpes : Les refuges déconfinés

Hautes-Alpes : Les refuges déconfinés

Depuis le 11 mai dernier, début du déconfinement, les amoureux des grands espaces ont profité de leur liberté retrouvée pour arpenter la montagne. Et à partir du 2 juin, le terrain de jeu va encore s’agrandir grâce à l’ouverture annoncée des refuges.

Les gardiens sont prêts et impatients d’accueillir leurs clients, comme l’indique Sébastien Louvet, le président de l’association des gardiens de refuge des Hautes-Alpes.

Et pour trouver le bon compromis, chacun devra y mettre du sien : les gardiens, en adaptant leurs lieux d’accueil, mais aussi les clients qui devront prévoir des sacs à dos un peu plus remplis.

Et ces dispositions pourraient faire l’objet d’une charte d’engagement que les gardiens soumettront à leur clientèle au moment des réservations. Des réservations obligatoires car, distanciation physique oblige, les refuges travailleront avec une capacité d’accueil réduite. Par exemple, le refuge de Chamoissière, géré par Sébastien Louvet, ne proposera que 14 places, contre 24 habituellement.

Prenez donc vos dispositions car la montagne haut-alpine devrait attirer beaucoup de vacanciers cet été, des randonneurs et alpinistes avides de belle nature et d’air pur pour se remettre des deux mois de confinement.