Mont-Dauphin : une caserne transformée en caves d’affinage

Mont-Dauphin : une caserne transformée en caves d’affinage

A Mont-Dauphin, la caserne Rochambeau a été édifiée par Vauban pour héberger des soldats. Le bâtiment accueille désormais des… fromages. En effet, six anciennes chambrées ont été transformées en caves d’affinage pour la fromagerie de Monbardon, qui poursuit ainsi son développement.

Pour rappel, la fromagerie a démarré à Monbardon dans le Queyras dans les années 1970. Mais depuis 2015, l’atelier de production a été transféré à Eygliers, permettant une croissance rapide de la production : en trois ans, le volume de lait transformé a pratiquement triplé, passant de 350 000 à
1 million de litres.

Conséquence : le local d’affinage était proche de la saturation, d’où l’idée d’installer des caves à Mont-Dauphin. Pour cela, il a fallu trois ans d’études et six mois de travaux, comme l’indique Eric Randu, fondateur et directeur de la fromagerie.

Les travaux ont coûté 556 000 € dont 200 000 € pris en charge par la Région via le Fonds Européen Agricole de Développement Rural.

Les caves sont désormais opérationnelles. Il y en a quatre. Deux sont dédiés à l’affinage des pâtes pressées de type gruyère ou raclette. La troisième est consacrée au célèbre bleu du Queyras.

Sauf pour les bleus du Queyras, tous les autres fromages sont affinées sur des claies en mélèze. C’est le cas pour les tomes grises qui occupent la dernière cave.

En dehors des quatre caves d’affinage, l’aménagement comporte aussi un espace d’accueil qui recevra les visiteurs. En effet, des visites commentées seront proposées pour découvrir le lieu et en savoir plus sur la fabrication des fromages.

Renseignements auprès de la fromagerie d’Eygliers ou du centre des monuments nationaux.