Arrêté anti-pesticides : c’est au tour de Guillestre

Arrêté anti-pesticides : c’est au tour de Guillestre

Au 19 septembre 80 communes françaises avaient publié des arrêtés visant soit à fixer une distance minimale entre les habitations et les cultures faisant appel aux produits phytosanitaires, soit à interdire ces produits sur l’ensemble de la commune. Après l’arrêté pris par le maire de Puy-Saint-André Pierre Leroy, un second arrêté anti-pesticides voit le jour dans les Hautes-Alpes, à Guillestre. Le maire, Bernard Leterrier nous le décrit.

Sur la commune de Guillestre, l’impact d’un tel arrêté, tout comme à Puy-Saint-André, est relativement minime. Il n’est donc pénalisant pour les agriculteurs, explique Bernard Leterrier.

Bernard Leterrier estime que c’est également la loi du marché facilitera le développement d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement, puisque la demande des consommateurs est en constante augmentation pour l’agriculture biologique.

Le maire de Guillestre rappelle également que la réforme de la Politique Agricole Commune est prévue pour 2020. Il estime que ce dispositif qui flèche les aides apportées aux agriculteurs jouera un rôle fondamental dans le devenir de l’agriculture.

Autres articles sur le thème : arrêté anti-pesticides :

https://www.ram05.fr/wordpress/arretes-anti-pesticide-pierre-leroy-emboite-le-pas-au-maire-de-langouet/ 
https://www.ram05.fr/wordpress/arrete-anti-pesticide-les-maires-s-essayent-a-la-desobeissance-civile/
https://www.franceinter.fr/environnement/info-france-inter-la-carte-des-communes-qui-ont-pris-des-arretes-anti-pesticides  

Retrouvez également notre émission Parole Donnée du 28 semptembre 2019. Le maire de Tallard, Jean-Michel Arnaud, y exprime son opinion sur la désobéissance civile, de la part des citoyens comme des élus. Il réagit également sur l’arrêté anti-pesticides pris par le maire de Guillestre, Bernard Leterrier.

Fermer le menu